Nathalie JUNOD PONSARD

Artiste, enseignante à l’EnsAD et EnsadLab, elle crée des installations lumineuses qui tendent à déstabiliser nos repères habituels. Révélant l’influence de l’environnement sur l’homme, elle invite le public à entrer dans des lieux saturés de lumière suscitant une modification physiologique des repères perceptifs. Ses recherches l’amènent à explorer l’influence de la lumière sur les systèmes biologiques, les limites de la perception et les effets psychotropes de la lumière. L’artiste a participé à de nombreuses expositions internationales : Festival de France en Inde, French May à Hong Kong, Biennales à Singapour, 1re Nuit Blanche à Paris, Luce di Pietra à Rome, Festival Croisements en Chine. Des expositions personnelles dans des musées nationaux : Singapore Art Museum, Bauhaus de Dessau, PALAEXPO à Rome, Musée de l’Oural (Russie), Fondation EDF, en Chine, le musée MOCA et le Luxelake Museum à Chengdu, The Temple à Pékin. Elle a réalisé des oeuvres permanentes pour le Ministère de la Culture (commandes publiques), au Centre Pompidou à Paris et dans le musée MACRO à Rome. Le Greenland Center 468 (Chengdu, Chine) a présenté une exposition rétrospective de son oeuvre.

En 2017, elle représente la France dans la biennale WESTERN CHINA INTERNATIONAL ART BIENNALE 2017, son œuvre est présentée dans le musée INNER MONGOLIA ART MUSEUM, HOHHOT, MONGOLIE INTERIEURE, CHINE. Son œuvre d’art textile ‘Orientation Spatiale paradoxale’ (tapis) évoquant une sensation lumineuse, commandée et réalisée par le Mobilier national et les Manufactures nationales des Gobelins, choisie en janvier 2018 par Mme Macron, est présente dans le salon Murat au Palais de l’Elysée.

nathalie-junodponsard.com

nathalie.junod-ponsard@ensad.fr